Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

SIGMA 11 et SIGMA 12 sont deux filiales du groupe Norbert Dentressangle immobilier (SOFADE) exploitant deux immenses entrepôts logistiques dans le Parc A5, sur la commune de Réau, juste à côté du hameau de Ourdy. (lots A et B sur la carte ci-dessous):

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le premier lot A SIGMA 11 est déjà construit (voir enquête publique plus bas) et le deuxième lot SIGMA 12 est passé en enquête publique à l'automne 2016 :

 

courrier de l'ADIR au commissaire enquêteur 15 décembre 2016

Monsieur le commissaire enquêteur,

Notre association, représentant les riverains des zones d’activité de Sénart susceptibles d’engendrer des risques industriels, a pris connaissance du dossier d’enquête susnommée. Voici ses observations :

Le bâtiment en projet (ainsi que son jumeau SIGMA 11) se trouvent à proximité d’une zone déjà à risques industriels avérés : Gerilogistic classé Seveso bas, Prologis Les Chevrons un premier bâtiment Seveso bas, 2 autres bâtiments Seveso bas en projet.

Nous ne voulons pas que le secteur du Parc A5 et du parc d’Arvigny se transforme en « Sevesoland ». Les risques existants sont déjà importants, les entrepôts XXL tels que SIGMA 11 et 12 ne font que rajouter des facteurs de risques supplémentaires. Pour l’instant les bâtiments SIGMA ne font pas l’objet de demande de classement Seveso, mais ils stockent quand même de grandes quantités de produits dangereux classés et pourront ensuite obtenir des classements Seveso en fonction des demandes des exploitants qui peuvent changer.

Nous nous opposons aussi à la présence proliférante de ce type de méga bâtiment pour les raisons suivantes :

- consommation d’espace : la logistique XXL, par définition, consomme beaucoup d’espace et renforce ainsi la pression foncière sur les parcelles agricoles restantes et les parcelles habitables. Elle participe de la spéculation foncière poussant à la hausse le prix des terrains.

- mise en danger des équilibres naturels : l’artificialisation à grande échelle des sols, engendrée par la logistique XXL, détruit les drainages naturels des anciens rus et étouffe la biodiversité du territoire.

- nuisances urbaines : Des centaines de camions chaque jour, plusieurs dizaines de milliers dans l’année génèrent encombrements et pollution, autant de nuisances directes et quotidiennes pour les riverains.

Association de Défense des Intérêts des Riverains des ZA de Sénart

 

 

 

SIGMA 11

automne 2014

 

La société SIGMA 11, filiale immobilière de N. Dentressangle a déposé une demande d'autorisation d'exploiter un site logistique à Réau (cf. cartes ci dessous)..

Une enquête publique a lieu du 1er septembre au 4 octobre 2014 en mairie de Réau, Moissy-Cramayel, Lieusaint, Savigny-le-Temple, Cesson et Vert-Saint-Denis.

Ce projet est très important: 20 hectares, près de 90 000 m2, un seul bâtiment de 690m/128m, 15 cellules soit au total 1.210.900 m3 de capacité.

Il est prévu principalement un stockage de pneumatiques (700 000 m3)

Le dossier affirme que le bâtiment ne sera pas classé Seveso, mais il faut savoir qu'il pourrait le devenir si un futur exploitant en fait la demande.

 

Observations présentées par l’Association de Défense des Intérêts des Riverains des ZA de Sénart (ADIR Sénart)

 

- La nature et le volume des activités projetées relèvent-elles d’un classement Seveso ?

Le dossier d’enquête précise que les installations projetées relèvent du régime de l’autorisation non Seveso. Mais les caractéristiques techniques du site permettraient à un futur exploitant voulant augmenter ses capacités de stockage ou les modifier, de demander une nouvelle autorisation classée Seveso.

- combien d’habitations seraient-elles concernées en cas d’incendie généralisé du site (scenario de type PPI) ? le scénario de l’accident majorant (type PPI) n’est pas présent dans l’étude de danger, il n’est donc pas possible de savoir combien d’habitants et salariés des autres sites seraient concernés par un tel périmètre PPI.

- Le scénario d’inversion des couches de température (brouillard) a-t-il été pris en compte dans l’étude de l’impact des phénomènes météorologiques sur la dispersion des gaz dangereux ? Ce phénomène n’est pas rare dans notre région et il a pour effet de maintenir au sol les fumées toxiques en cas d’incendie.

- le site SIGMA se trouve-t-il dans le périmètre PPI du site ALFI/Air Liquide proche ? La carte PPRT du site ALFI figure dans le dossier, mais la carte PPI n’y figure pas Quel serait l’impact d’un accident majorant d’ALFI sur le site SIGMA (comme des autres sites proches) ?. Quelles conséquences en matière de sécurité et secours en cas de déclenchement de ce PPI ?

- L’impact d’un éventuel effet domino sur les autres sites proches Seveso (ALFI, Gérilogistic, Prologis peut-être…) ainsi que sur les autres activités de la zone a-t-il été mesuré ? Les effets dominos d’un tel scénario ne sont donc pas pris en compte.

- Quelles pourraient être les mesures de mise en sécurité imposées aux autres entreprises proches ?

- Les capacités totales de rétention prévues des bassins sont-elles en mesure contingenter la totalité des effluents en cas d’accident général ? La protection de la nappe souterraine de Champigny a-t-elle été complètement garantie ?

- Les flux de circulation de camions engendrés par l’activité du site vont se combiner avec l’augmentation prévue par ailleurs des flux d’autres sites en projet –Prologis…). L’impact actualisé de cette augmentation des flux de camions a-t-il été correctement pris en compte ?

 

L’ADIR s’oppose à la présence sur le territoire de Sénart de sites classés (a fortiori Seveso) près des habitations. Elle demande que ces activités à risques soient installées dans des zones dédiées plus adéquates. Elle émet cependant les plus grandes réserves à l’égard d’une concentration de plusieurs sites à risque dans une même aire géographique (SIGMA+Gerilogistic+Prologis+ …?) Elle s’élève enfin contre la multiplication de sites classés sur Sénart qui ne doit pas se transformer en « Sevesoland ».

 

Le 23 septembre 2014 (déposé dans le registre d'enquête publique de Réau)

 

 

 

 

 

 

SIGMA Réau
SIGMA Réau
SIGMA Réau
Partager cette page
Repost0
jef